En Italie, les arrivées de migrants ont baissé de 70% par rapport à l'an passé.

L'Italie s'est entendu avec la Libye et a contraint les ONG a cesser leurs aides en méditerranée, les accusant d'inciter les migrants à prendre des risques en traversant la mer. 

Des migrants qui se retrouvent désormais bloqués en Libye  Un soulagement pour les autorités italiennes, mais à quel prix? Celui de l'intégrité des candidats à l'Europe. S'ils n'arrivent plus sur les côtes italiennes, c'est que, pour la plupart, ils sont retenus en Libye mais dans des conditions loin de respecter le moindre des droits de l'homme. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.