Unreportage de Franck Cognard

Vigne
Vigne © Radio France

C’est une figure atypique de la viticulture française qui est aujourd'hui devant le tribunal d'Angers. Olivier Cousin, n’utilise pas de pesticide dans ses vignes qu'il laboure à cheval, n’ajoute aucun additif dans ses vins qui se vendent partout dans le monde.

Mais pour avoir quitté la fédération des Appellations d'origine contrôlée d'Anjou, tout en mentionnant le mot « Anjou » sur ces étiquettes, Olivier Cousin se retrouve donc au tribunal.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.