A coups de matraque et de balles de caoutchouc, la police espagnole a tout fait hier pour tenter d'empêcher un référendum interdit sur l'indépendance de la Catalogne.

Plus de 90 personnes ont été blessées. Par ailleurs douze policiers ont été blessés, selon le ministère de l'Intérieur, qui précise que certains ont essuyé des jets de pierre.

Au total 319 bureaux de vote ont été fermés par les forces de l'ordre, selon le gouvernement régional, mais de nombreux Catalans ont malgré tout pu voter. C'est la cas à Arenys de Munt, petit village de 8000 habitants, fief sécessionniste situé à 40 km au Nord de Barcelone.

Les violences policières ont choqué les catalans, mais Jordi, indépendantiste depuis toujours sait que les incidents profileur profitera :

Ce sont des images terribles pour Madrid et pour le reste du monde. Ils ont attaqué des vieilles dames, des gens en résistance pacifique, qui ne voulaient qu'une chose : voter. Cette agression contre la démocratie c'est une honte pour Madrid, que le monde entier en soit témoin. Voter ne peut pas être illégal, une démocratie illégale, c'est un oxymore !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.