Le député du Lot Aurélien Pradié a su fédérer des forces politiques et syndicales très larges pour rédiger ses cahiers de doléances des écoles rurales. Il transmet cette semaine 30 propositions concrètes au ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer.

Les propositions sont concrètes : elles soulignent que vivre à la campagne est une chance, à condition que l’Etat ne détraque pas tout. Conseils municipaux des enfants dans 100% des écoles rurales, pour que les élèves soient impliqués, 100% des menus scolaires validés par un diététicienne avec des circuits courts agricoles pour fournir les cantines, une offre de tarif unique d’accès aux équipements culturels pour l’ensemble du Lot. Pas d’école à plus de 15 minutes du domicile des parents.

Autres propositions: des "classes code", pour apprendre le code informatique à titre expérimental, ou des classes d’intégration pour élèves handicapés et autistes, sans oublier six classes bilingues là encore pour renforcer l’attrait des écoles rurales.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.