Après avoir soutenu une dernière fois en France cette saison les Bleus de Didier Deschamps à l’occasion du match amical France – Bolivie dimanche soir à Nantes (2-0), les fans tricolores sont désormais tournés vers la coupe du monde féminine. Et sont prêts à accompagner les filles de Corinne Diacre jusqu'au titre.

Les supporters tricolores sont prêts à encourager les filles de Corinne Diacre
Les supporters tricolores sont prêts à encourager les filles de Corinne Diacre © Radio France / Cédric Guillou

Les supporters français présents dimanche 2 juin au stade de la Beaujoire ont longtemps entonné des "Allez les Bleus". Avant, pendant et même après le match remporté facilement par les hommes de Didier Deschamps (2-0 contre la Bolivie). Leurs chants ne vont pas changer pendant un mois, à partir du vendredi 7 juin. Mais leurs encouragements ne seront pas destinés aux mêmes Bleus. Ce ne sera pas pour porter les MBappé, Griezmann, Giroud ou Pogba, mais pour soutenir Bouhaddi, Mbock, Thiney, Le Sommer. Pour Damien, "ça commence à monter, on sent cela, ça va être sympa et si elles peuvent faire aussi bien que les hommes, ce serait super". Drapeau tricolore à la main, Mathilde et Aurélie sont catégoriques : "On suit les gars alors on va suivre aussi les filles, elles représentent aussi la France ! Il y aura la première étoile des filles après les deux étoiles des garçons." Stéphane promet pour sa part: "Vendredi, on sera à fond dedans !"

Drapeau tricolore et maquillage bleu-blanc-rouge seront de sortie pour les françaises lors de la coupe du Monde féminine de football
Drapeau tricolore et maquillage bleu-blanc-rouge seront de sortie pour les françaises lors de la coupe du Monde féminine de football © Radio France / Cédric Guillou

Deschamps : "un avantage de jouer en France"

Ce soutien populaire sera primordial selon Didier Deschamps. Champion du monde à domicile en 98, le sélectionneur de l’équipe de France masculine n’a pas oublié cette ferveur populaire à distance lorsque ses Bleus sont allés gagner une deuxième étoile de champion du monde en juillet dernier en Russie : "Le fait de jouer en France doit être considéré comme un avantage, le fait d’avoir ce soutien populaire, même si certaines d’entre elles ne sont pas habituées à jouer avec des stades pleins et des ambiances aussi importantes".

Les fans de l'équipe de France féminine seront à pied d'oeuvre dès vendredi contre la Corée du Sud
Les fans de l'équipe de France féminine seront à pied d'oeuvre dès vendredi contre la Corée du Sud © Maxppp / Maxppp

Même s’il leur restera deux matches de qualification pour l’Euro 2020 à disputer après le début de la coupe du monde féminine (le 8 juin en Turquie et le 11 juin en Andorre), les joueurs français affichent aussi clairement, et dès maintenant, leur soutien aux filles de Corinne Diacre. "On a envie d’être derrière elles", souligne, enthousiaste, le milieu de terrain français Blaise Matuidi.  "La coupe du monde, c’est le summum et on va être à fond derrière elles. Je suis persuadé qu’elles peuvent faire de grandes choses". 

Emmanuel Macron attendu à Clairefontaine

Sous réserve de modification de l’agenda présidentiel, Emmanuel Macron est attendu demain en fin de matinée à Clairefontaine. Accompagné de la Ministre des Sports Roxana Maracineanu et du président de la Fédération Française de Football Noël Le Graët, le chef de l’Etat doit rendre visite aux filles de Corinne Diacre, déjeuner avec elles et bien évidemment les encourager. Emmanuel Macron avait suivi le même protocole l’an dernier avec les Bleus de Didier Deschamps avant le départ pour leur campagne victorieuse de Russie.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.