Par Delphine Simon

marine le pen pour un référendum sur le maintien de la france dans l'union européenne
marine le pen pour un référendum sur le maintien de la france dans l'union européenne © reuters

Marine Le Pen fait partie des députés européens les moins assidus à Strasbourg.

Interpellée sur sa faible présence au Parlement, l’euro députée du Front National se défend.

C’était sur BFM TV, le 29 mars dernier.

Marine Le Pen : « Je suis présente à toutes les sessions plénières du Parlement [Journaliste de BFM TV : 80 questions en 8 ans]. Je ne peux pas faire cela car je ne suis pas dans un groupe de députés. Moi je suis une sous-députée, je suis une députée de résistance, vous comprenez ? Je ne suis pas dans leur système. Moi je n’ai pas le droit de faire des rapports. C’est pour cela que je n’ai pas de rapport dans mon bilan. Je n’ai pas le droit de déposer des amendements, vous comprenez ? C’est là où, d’ailleurs, la manière dont ils calculent cela est profondément… malhonnête. »

- Marine le Pen commence donc par affirmer qu’elle assiste à toutes les séances plénières. Vrai ou faux ?

C’est faux.

Le site internet Vote Watch Europe a fait les comptes : depuis le début de son deuxième mandat en 2009, la présidente du Front national n’a assisté qu’à 61% des séances plénières. Ce n’est déjà pas mal, me direz-vous, mais c’est quand même moins que la moyenne des eurodéputés. Marine Le Pen fait partie des moins assidus : 747ème sur 754 députés, pas loin de Philippe de Villiers, le moins présent des eurodéputés français et juste derrière Jean-Luc Mélenchon, avec lesquels elle partage un rejet profond de la construction européenne sous sa forme actuelle.

- Ensuite, Marine Le Pen se dit réduite au silence par le règlement du Parlement européen. Est-ce vrai ?

C’est un peu tiré par les cheveux. Marine le Pen en est à son deuxième mandat de député européen et contrairement à son père autrefois, elle n’est pas parvenue à s’allier à un groupe politique. A Strasbourg et à Bruxelles, elle siège donc parmi les députés non inscrits.

Du coup, c’est vrai qu’elle ne peut déposer aucun amendement en séance plénière. En revanche, elle peut toujours comme n’importe quel député déposer un amendement lorsqu’un texte est discuté en commission parlementaire et c’est souvent là que les choses importantes se décident.

Or elle n’en a déposé aucun.

La présidente du Front national peut difficilement être nommée rapporteur d’un texte, car il faut rassembler sur son nom la majorité des élus d’une commission parlementaire. Mais cela arrive et c’est ce qui s’est passé pour un député belge non inscrit du Vlaamse Belang le parti belge d’extrême droite, (Philip Claeys) nommé rapporteur en 2010.

En fait, Marine Le Pen n’est visiblement pas une parlementaire active, quoi qu’elle en dise. Aucun rapport, aucune déclaration. Elle a posé 4 questions depuis qu’elle siège à Strasbourg, cela fait maintenant 9 ans ! La dernière question, sur les sanctions contre la Côte d’Ivoire, remonte à février 2011. Elle a même été absente au mois de mars, lors de votes importants pour la France sur la réforme de la Politique Agricole Commune, ou sur le budget européen.

__

Les liens

VoteWatch Europe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.