C'est ce que propose l'association française Singa. Depuis 2012, elle vient en aide aux réfugiés, c'est à dire aux personnes qui ont vu leur demande d'asile acceptée. Ils étaient près de 14 000 en 2014.

Jusqu'ici l'association, basée à Paris, proposait à ces hommes et femmes des cours de français, des aides pour les démarches administratives, etc. Mais avec la "crise migratoire", l'association a décidé d'aller plus loin. Et de proposer à des particuliers d'accueillir des réfugiés. Car ils ont beau avoir obtenu ce statut, ils n'arrivent souvent pas à trouver un logement et restent des mois dans les CADA (Centres d'accueil de demandeurs d'asile). L'idée est donc de libérer de la place pour ceux qui arrivent et de mieux intégrer ceux qui vont rester.

manuel valls pour une réforme du droit d'asile
manuel valls pour une réforme du droit d'asile © reuters

> Une réunion d'information pour les familles qui aimeraient participer a lieu ce soir, à Paris, dès 19h30 au Sense Cube, à Paris. Renseignements disponibles sur le site internet de l'association : www.singa.fr

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.