Un reportage de Léo Chapuis

__

Des prisonniers toujours plus nombreux derrière les barreaux, et donc toujours plus de travail pour les conseillers d'insertion et de probation. Ils sont peu connus du grand public, ils ont pourtant un rôle essentiel : ce sont eux qui accompagnent les détenus, proposent des aménagements de peine, préparent leur sortie de prison ...Mais ces conseillers n'arrivent plus à remplir toutes leurs missions, ils ont trop de dossiers à gérer : 120 en moyenne par conseiller d'après les syndicat.Depuis des semaines, ils protestent en se rassemblant dans plusieurs villes de France. Les syndicats seront reçus ce lundi 4 avril 14h place Vendôme à Paris, par le ministre de la justice . Le malaise est grand parmi les 4 000 conseillers d'insertion et de probation.Un malaise qui fait d'ailleurs écho aux propos mêmes de Jean-Jacques Urvoas dans le JDD hier.

Il y évoquait une "justice à bout de souffle" . Un sentiment qui fait écho à celui des conseillers d'insertion et de probation.

Ministère de la Justice
Ministère de la Justice © MaxPPP
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.