Les ados se portent plutôt bien, d'après le baromètre Ipsos-Santé
Les ados se portent plutôt bien, d'après le baromètre Ipsos-Santé © IP3PRESS/MaxPPP

L'Institut Ipsos-Santé dévoile ce matin son baromètre annuel, réalisé pour la Fondation Pfizer auprès de 800 jeunes. Conclusion ? Nos ados se portent plutôt bien ! Mais le sujet de la violence les préoccupe particulièrement.

►►► CONSULTER | Les résultats détaillés de l'enquête Ipsos-Santé

À les écouter, dans l'ensemble, nos ados vont bien, et même un peu mieux que les années précédentes. Pour la grande majorité, ils disent pouvoir parler facilement à leurs parents, ils savent aussi à qui s'adresser en cas de difficulté. Et plus de 70 % disent se sentir bien à l'école.

Des jeunes confrontés à de nouvelles formes de violences

Toutefois, un tiers d'entre eux ressentent un mal-être, se sentent mal dans leur peau, notamment à cause de la violence. Ils en parlent beaucoup : elle n'est pas plus répandue qu'avant, mais prend désormais des formes nouvelles.

Philippe Jeammet, professeur émérite de psychiatrie de l'adolescent :

Ils ont une difficulté à se rendre compte de la portée des mots. Tout est dans la surexcitation.

Samuel Lemitre, psychologue spécialisé dans les traumatismes et violences :

Cela prend la forme de violences tacites, comme dans le harcèlement, ou la forme de violences sexuelles, parce que beaucoup d'adolescents ont pu entrer précocement dans le monde de la pornographie.

Le problème, c'est que la majorité des ados déclare n'avoir jamais suivi de prévention sur le racket ou encore le harcèlement à l'école. Ils en demandent, mais pas forcément sous forme de cours classiques, plutôt sous forme de débat.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.