Quinze pour cent d’erreur dans les piluliers des maisons de retraite.

C’est ce que pointe un Livre Blanc qui sera remis aujourd’hui aux ministres de la Santé et de l’Économie par le président de l’Union nationale des pharmacies de France.

Car la préparation des piluliers prend du temps et pour éviter ces erreurs, des solutions existent, encore trop peu utilisées,comme ce robot qui sécurise le tri des médicaments. Quatre pharmacies lyonnaises en font usage.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.