A Toulouse, un mur peint à la gloire de Claude Nougaro
A Toulouse, un mur peint à la gloire de Claude Nougaro © Radio France

Cela fait dix ans aujourd’hui mardi que le créateur de "Toulouse", "Le jazz et la java", "Cécile ma fille", Armstrong"..., s'est éteint. C'était le 4 mars 2004, Claude Nougaro avait 74 ans. Élection municipale oblige, pas d’hommage officiel, ce qui n’empêche pas les amoureux du chanteur de célébrer celui qui a magnifié Toulouse.

Claude Nougaro reste l'élu du coeur des Toulousains, artistes et anonymes. Des chanteurs de Zebda au récent trio formé par Magyd Cherfi avec Art Mengo et Yvan Cujious, autre chantre de Toulouse proche de la famille Nougaro, tous les artistes toulousains interrogés s'illuminent au nom du disparu, qui mieux que quiconque a incarné la ville.

Magyd Cherfi qui a créé Zebda avec Hakim Amokrane et son frère Mouss , remercie Nougaro le Toulousain. "En l'écoutant, j'ai pu assumer d'être un mec de province qui ne soit pas vécu comme un plouc", se souvenant que Nougaro s'adressait à sa ville natale en chantant: "Un torrent de cailloux roule dans ton accent".

A Toulouse, le reportage de Stéphane Iglésis

A noter, un portrait monumental de Claude Nougaro va être installé sur une façade du ministère de la Culture à Paris mardi à l'occasion du dixième anniversaire de la disparition du chanteur. La photographie, signée Claude Delorme, sera installée sur la façade du 182, rue Saint Honoré dans le 1er arrondissement jusqu'au 4 avril.



L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.