Il y a un an, l'ouragan IRMA frappait les Antilles ravageait l'île de Saint-Martin... Une catastrophe qui a fait 11 morts et détruit 95% des maisons.

Un an plus tard, Saint-Martin reste un grand chantier. Confrontée aux retards des assurances et au manque de main d’œuvre, l’île poursuit sa lente reconstruction. 

Des rues de Marigot aux plages très chics de la baie orientale, impossible d'échapper aux stigmates d’Irma. Il y a toujours des épaves de bateau, de voitures, des toits arrachés par endroits et des chantiers un peu partout… Ici, on reconstruit encore, toujours, mais on garde espoir. Sur la trentaine d’appartements de la résidence, il n’y en a que sept qui ont pu être reconstruits, les autres attendent encore d’être indemnisés ou de trouver une entreprise pour commencer les travaux. 

Un peu plus loin, au bord de la mer, il y a le quartier populaire de Sandy Ground, un quartier dévasté par Irma, et où certains habitants comme Louis, ont décidé de se débrouiller seuls. Louis n’était pas assuré alors il comptait surtout sur les aides pour les plus défavorisés, mais dit encore attendre. Juste à côté de chez lui, une montagne de gravats témoignent, un an après, de la violence du cyclone, c’était la maison de sa cousine, l’une des 11 victimes d’Irma.

 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.