Les résultats du baccalauréat 2018 seront-ils meilleurs que ceux de 2017. Les candidats au bac généraliste sont quasi sûrs d'avoir leur diplômes dans 90% des cas.

750 000 lycéens attendent les résultats du baccalauréat
750 000 lycéens attendent les résultats du baccalauréat © Getty / PhotoAlto/Odilon Dimier

Les résultats du bac c'est ce matin. Hier, les lycéens vivaient leurs dernières heures de stress. 

Reportage avec des lycéennes parisiennes avant l'affichage des résultats à 10h. Elles espèrent avoir leur diplômes pour entamer des études littéraires ou de cinéma.

Les candidats pourront consulter leurs résultats en ligne, munis de leur identifiant - le numéro qui figure sur leur convocation au bac -. Ou bien se rendre dans l'établissement indiqué sur cette convocation, où ils seront affichés.

En 2017, il y a eu presque 88% d'admis ( et 90% dans les filières généralistes). 2018 maintiendra-t-il ce score pour les quelques 730 000 candidats. 

Le taux de réussite global de 2017 était en baisse par rapport à celle de 2016 (‐0,6 point).

Pour décrocher le précieux sésame, il faut une moyenne supérieure ou égale à 10/20. Une moyenne entre 8 et 10 ouvre le droit au repêchage avec les épreuves orales de rattrapage, qui auront lieu lundi et mardi. Les candidats devront alors choisir une ou deux matières à repasser, généralement celles où ils pensent améliorer nettement leurs notes de l'écrit.  En dessous de 8, c'est l'échec. 

La meilleure solution est alors de se réinscrire pour repasser le bac l'année suivante. Les lycéens ont le droit de redoubler une fois dans leur établissement d'origine. Ils peuvent aussi, s'ils le souhaitent, conserver leurs notes aux épreuves écrites supérieures ou égales à 10.  Depuis 2012, le taux de réussite au bac dépasse les 80%. 

En 1945, quelque 3% des jeunes décrochaient ce diplôme et moins d'un tiers dans les années 80.  Le taux de mentions devrait cette année encore rester élevé, grâce au jeu des options, il n'a cessé d'augmenter au fil des années. L'an dernier, les admis étaient 58,8% à en obtenir une au bac général (53,8% tous bac confondus).  Ce bac vit une de ses dernières éditions puisqu'il sera réformé à partir de la session 2021, conformément aux promesses de campagne d'Emmanuel Macron qui avait déclaré vouloir le "moderniser".   A la suite d'une mission menée cet hiver par l'ancien président de Sciences Po Lille, Pierre Mathiot, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a présenté un bac nettement resserré: quatre épreuves écrites, dont le français et la philo, et un grand oral, qui pèseront pour 60% de la note, le reste provenant des notes de contrôle continu.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.