manif anti CPE en 2006
manif anti CPE en 2006 © MaxPPP/Thierry CREUX

La mobilisation contre le projet de réforme du code du Travail doit trouver mercredi sa concrétisation dans la rue. Manifestations et grèves sont prévues à l'appel d'organisations de jeunesse et de certains syndicats contre une réforme "écrite par le Medef". Alors que selon un sondage, 58% des Français pensent que le mouvement pourrait prendre autant d'ampleur que la fronde anti-CPE (contrat première embauche) il y a dix ans, le chef du gouvernement essaie de rassurer les jeunes et promet des "améliorations" sur ses points les plus polémiques de son texte.

Qui a interpellé en février 2006 le premier ministre d'alors, Dominique de Villepin, à l'Assemblée Nationale en pleine crise du CPE ?

Rien ne serait de votre faute, tout viendrait des Français eux-mêmes… trop protégés par trop de garanties, immobiles, enfermés qu'ils seraient derrière des verrous qu'il faudrait faire sauter à tout prix ! Et le premier d'entre eux s'appelle tout simplement le code du travail.

Réponse : le Député de Corrèze d'alors, François Hollande.

Le même qui, devenu Président, fait face à une colère sociale sans précédent depuis le début de son mandat. Et à une contestation sur sa réforme du droit du travail qui n'est pas sans rappeler celle il y a 10 ans tout pile, de celle qui a mené à la bataille du CPE.

Récit de Laurence Peuron

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.