A Marseille, on a testé ces dernières années la dernière grande stratégie de sécurité du quotidien dite "approche globale", la "police de sécurité du quotidien" (PSQ) chère à Manuel Valls.

Ce sont de gros moyens alloués au départ pour tenter de faire reculer les trafics de drogue dans certaines cités, et des enquêtes de police judiciaire impressionnantes. 

Mais sur la durée, et au quotidien, c'est un peu plus compliqué. Comme à la Castellane par exemple. Un reportage d'Emmanuel Leclère.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.