Expérimentée entre juillet 2015 et juillet 2017, la limitation de vitesse à 80km/h sur les routes secondaires à double sens a été éprouvée par les usagers des 13 kilomètres de la nationale 57 qui relie Besançon à Vesoul.

Le tronçon de la nationale 57 entre Vesoul et Besançon a été limité à 80 km/h en test pendant deux ans.
Le tronçon de la nationale 57 entre Vesoul et Besançon a été limité à 80 km/h en test pendant deux ans. © Radio France / Thibault Lefèvre

"Si pour sauver des vies, il faut être impopulaire, j'accepte de l'être." Ces mots sont ceux d'Edouard Philippe dimanche dans le JDD. 

Le Premier ministre est favorable à la réduction de la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens (et sans séparateur central) et devrait annoncer la mesure ce mardi, lors d'un comité interministériel sur la sécurité routière. 

L'objectif : sauver 200 à 400 vies par an

Alors que 3 500 personnes meurent chaque année sur les routes, un chiffre en hausse depuis quatre ans, du jamais vu depuis 1972. 

La mesure concerne 400 000 kilomètres de routes. Elle a été expérimentée entre juillet 2015 et juillet 2017 sur trois tronçons, soit un peu moins de 80 kms de test : 8kms sur la RN7 dans la Drôme, 55 kms sur la RN151 en Bourgogne et 13 kms sur la RN57 en Haute-Saône.

En Haute-Saône comme ailleurs, les pouvoirs publics n'ont pas rendu public leur conclusion quant à la limitation sur la nationale 57 qui relie Besançon à Vesoul. Mais sur place, la mesure fait l'unanimité contre elle.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.