C'est la réponse du gouvernement aux débordements et violences qui ont émaillé les fins de manifestations de "gilets jaunes": Édouard Philippe annonce un projet de loi dans un mois sanctionnant les casseurs et ceux qui participent aux manifestations non déclarées.

Les "gilets jaunes" n'ont pas apprécié les déclarations du Prémier ministre sur TF1
Les "gilets jaunes" n'ont pas apprécié les déclarations du Prémier ministre sur TF1 © AFP / Jean--Philippe KSIAZEK

Dans une interview à TF1, le Premier ministre Édouard Philippe annonce un projet de loi début février sur le modèle des plans de lutte contre le hooliganisme dans les stades. Un fichier spécial recensant les casseurs sera créé, le fait de masquer son visage sera plus sévèrement puni prévoit ce projet de loi. 

En attendant, le nombre de policiers sur le terrain samedi prochain sera plus important, 80 000 forces de l'ordre comme mi-décembre.

Mathilde Dehimi a suivi ces annonces sur l'un des rond-points très mobilisés depuis le début du mouvement, le rond-point des vaches à Saint-Etienne-du-Rouvray près de Rouen, Rouen qui a connu comme à Paris des fins de manifestations violentes.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.