michel djotodia, un dirigeant du séléka, se proclame président de la centrafrique
michel djotodia, un dirigeant du séléka, se proclame président de la centrafrique © reuters

La Centrafrique a les yeux tournés vers son voisin le Tchad, car c’est N'djamena que s’ouvre aujourd’hui le sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale.

Michel Djotodia, le président centrafricain par intérim depuis le mois de mars, pourrait y annoncer qu’il démissionne.

Il est en effet de plus en plus isolé, même au sein de l’ex-Seleka, l’alliance de mouvements rebelles qui lui a permis de prendre le pouvoir.

Dans un pays déjà bouleversé par des mois d’affrontements, les chrétiens souhaitent ce départ. Les musulmans, eux, redoutent de nouvelles violences.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.