En décembre,le nombre d’excès de vitesse a bondi de 30%. Relâchement, sentiment d’impunité alors qu’une large part des 2.500 radars automatiques français ont été vandalisés depuis le début du mouvement des « gilets jaunes ».

Certains d’entre eux, dégradés, ne flashent plus mais continuent de mesurer la vitesse des automobilistes. Une ligne droite en rase campagne sur la départementale 6014… Début décembre le radar a été en partie désossé par des mains anonymes… Il est désormais recouvert de plastique noir Et plus personne ne freine à son approche…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.