C'est toute une génération de chanteurs français qui ont commencé leur carrière avec la libération suscitée par les événement des Mai 1968 : Julien Clerc dont les premières chansons sont élaborés par Etienne Roda-Gill très impliqué dans le mouvement.

Julien Clerc
Julien Clerc © capture d'écran vidéo INA

Alain Chamfort à l'époque jeune musicien pour Jacques Dutronc qui assiste à la révolution des mœurs et enfin Yves Simon, grand lanceur de pavés devant l'éternel qui sera marqué à vie par ce Printemps qui inspirera même une chanson aux Rolling Stones : Street Fighting Man. Trois parcours et un point commun : les événements de mai 68.

Le premier 45 tours de Julien Clerc La cavalerie sort le 9 mai 1968 - les barricades de la rue Gay Lussac sortent de terre quasiment au même moment. Si le jeune Julien Clerc n'est pas subjugué par le mouvement ses paroliers Etienne Rodha Gill et Maurice Vallet sont eux de tous les combats. 

Au même moment Alain Chamfort a 17 ans et il est en tournée comme musicien pour Jacques Dutronc, il voit les événements de mai 68 comme une Libération. Yves Simon lui a 24 ans en mai 68 et il participe activement aux événements qui agitent la rive gauche.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.