La taxe de vente anti-dumping mise en place par le ministère Américain du commerce impacte les exploitations de bois Canadiennes.

Donald Trump
Donald Trump © AFP / JIM WATSON

À la tête de la scierie Clermond Harmel, installée depuis plus de 125 ans dans le Sud du Québec, Carmin Hamel subit les foudres de l’administration Américaine depuis deux semaines. Comme toute l’industrie forestière canadienne qui exporte vers les États-Unis, il doit débourser depuis quelques jours une taxe douanière supplémentaire pour vendre son bois de construction à des acheteurs de l’autre côté de la frontière.

Ce conflit pourrait coûter près de 700 millions d’euros à l’industrie du sciage au Canada en 2017. Pour l’instant, la Colombie-Britannique à l’extrême Ouest du pays et le Québec sont les provinces les plus touchées.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.