Les jeunes Chinois se passionnent pour les élections américaines. Que ce soient pour les personnages de Trump ou de Clinton, ou les rebondissements de la campagne.

Les jeunes Chinois se passionnent pour les élections américaines.
Les jeunes Chinois se passionnent pour les élections américaines. © Maxppp / MICHAEL REYNOLDS/EPA

Je préfère Hillary, je trouve qu’Hillary est la plus sérieuse et la plus posée. C’est important parce que l’Amérique n’est pas un petit pays !

Nous sommes à Pékin et vous venez d’entendre Chen un jeune Chinois qui, comme beaucoup, s’intéressent à la présidentielle américaine. Un intérêt qui n’est pas anodin dans un pays où selon une étude réalisée par l’institut américain Pew Research Center 45 % des chinois considèrent que les Etats-Unis sont la principale menace visant leur pays.

A travers leurs yeux, c’est un pays partagé entre inquiétude et fascination pour les Etats-Unis et l’ébullition démocratique de ces derniers mois. Rencontre avec ces jeunes Chinois pour savoir comment ils perçoivent les candidats à l’élection présidentielle américaine ?

Reportage dans le quartier jeune et branché de Pékin

Hillary Clinton est-elle une vieille sorcière comme l’écrivent de nombreux internautes chinois ?

Dans le quartier branché de Sanlitun, Xi La Li c’est son nom en mandarin à la côte auprès des jeunes qui la préfèrent à Donald Trump, même si le candidat républicain inspire plutôt de la sympathie dans les milieux du business, comme Shen 29 ans qui vient de monter sa start-up.

Ce qui circule dans les médias sur Donald Trump c’est grossier et aussi très amusant. Mais je crois que Trump est aussi quelqu’un de brillant mais ça on ne le perçoit pas vraiment. Ce que Trump veut montrer de lui au public n’est pas rassurant. Je suis un nouvel entrepreneur, je travaille dans le domaine du business. Mes amis qui sont autour de moi partagent entre eux des articles sur Donald Trump, mais c’est surtout pour s’amuser !

Ce qui est reproché à Hillary Clinton c’est d’avoir soutenu la politique du pivot asiatique lancée par Obama c’est à dire de refaire du Pacifique, une priorité de la politique étrangère américaine.

52 % des personnes sondées estiment d’ailleurs que les États-Unis veulent empêcher la Chine de devenir aussi puissante qu’eux.

Jason 23 ans, animateur dans une radio musicale à Pékin, est en partie d’accord.

Je trouve que pour certains côtés, les États-Unis stimulent le développement économique de la Chine. Ce qui aide notre pays. Et puis d’un autre côté, sur le plan politique et diplomatique, le développement de la chine est freiné par les États-Unis. Pour le peuple et des gens comme moi, cette relation est un avantage.

75 % des chinois estiment que leur pays joue un rôle plus important qu’il y a 10 ans sur la scène internationale. En même temps, Les 2/3 des 18 -34 ans restent fascinés par la culture américaine tout en étant attachés à leur culture millénaire. Pas simple pour Zhou, étudiante de 22 ans.

Mon avis est que la culture américaine est ouverte et libre, je ne peux pas dire que j’aime ou j’aime pas. C’est une culture qui est là, avec ses défauts et ses qualités.

Fascinés par la culture américaine, 52 % des chinois sondés pensent cependant que la chine doit d’abord s’occuper de ses propres problèmes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.