Par Géraldine Houdayer

Travailler dans le métro ou les gares souterraines nuit gravement à la santé. La preuve pour ces salariés qui travaillent dans les métros ou encore les gares RER.

dans le métro
dans le métro © CC fanch sans colorant et sans conservateur

Ils respirent un air saturé en particules fines avec un taux d'exposition trois fois plus élevé qu'à l'air libre.

C'est le résultat d'un rapport de l'Agence nationale de la sécurité sanitaire de l'alimentation de l'environnement et du travail : 28 000 salariés sont concernés dans toute la France, dont 26 000 en Ile-de-France.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.