De plus en plus de vacanciers s'essaient à la pratique zéro-déchet pendant l'été. Ils cherchent à éviter les plastiques à usage unique, garder ses emballages pour les trier plus tard.

Plutôt qu'une bouteille en plastique, si vous adoptiez une gourde ?
Plutôt qu'une bouteille en plastique, si vous adoptiez une gourde ? © Maxppp / AltoPress / Odilon Dimier

Quand certains vacanciers rentrent le cœur lourd, d'autres enfilent leurs tongs. 

L'occasion pour les aoûtiens chanceux de s'essayer au tourisme éco-responsable. "J'avais les essentiels : gourde, paille en inox, shampoing solide, sac en toile..." liste Marion, globe-trotteuse avertie, de retour de 6 mois en Asie.  Elle a voulu prendre ses dispositions pour produire le moins de déchets possibles.

Nicolas part dans quelques jours en vacances. Il n'a jamais voyagé à l'étranger sur de longues périodes, alors se préparer de façon écologique est parfois une contrainte.  "C'est une organisation un peu militaire parfois... Il faudrait un kit zéro-déchet avec sa gamelle et ses couverts pour partir".

Mais pour s'organiser, il faut aussi avoir les bonnes adresses

Certains vacanciers se dirigent vers des épiceries sensibles à la réduction de déchets. À la clé, des gourdes ou encore des produits cosmétiques solides qu'il est possible d'emporter dans l'avion. Une solution simple pour éviter, par exemple, l'utilisation des dosettes de shampoing à usage unique, proposées dans les hôtels. 

Des affaires biodégradables, ou utilisables sur du long terme, c'est ce que recommande l'association Zéro Waste contre le gaspillage. Parmi leurs conseils, on trouve le sac en vrac pour conserver ses emballages, voire le cendrier de poche pour les fumeurs (les mégots sont les déchets les plus répandus en nombre dans le monde).

D'année en année, ces produits éco-responsables sont plus en plus demandés à l'approche des vacances.  Actuellement la France ne recycle qu'un déchet plastique sur quatre. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.