Nos objets du quotidien, de plus en plus connectés à Internet, seront-ils les judas du futur ?

18 associations européennes et américaines ont décidé de porter plainte contre des sociétés d'objets connectés qui recueillent les milliers de données personnelles de chaque foyer
18 associations européennes et américaines ont décidé de porter plainte contre des sociétés d'objets connectés qui recueillent les milliers de données personnelles de chaque foyer © Reuters / Eriko Sugita

Vos poupées connectées vous espionnent. Elles s'appellent "Mon amie Cayla" et "i-Que" (Aïe Qyou), elles sont fabriquées par une entreprise hong-kongaise "Genesis Toys" et elles livrent des milliers de données sur vos habitudes et celles de vos enfants. C'est le scandale dénoncé par 18 associations européennes et américaines qui ont décidé de porter plainte. Un scandale loin d'être isolé. Tous vos objets connectés : montres, téléphones ou automobiles sont des mouchards. Démonstration en voiture avec vous Thibault Lefèvre !

► ALLER PLUS LOIN | Les objets connectés, un vrai danger pour la cybersécurité

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.