Recalés de l'université faute de place dans la filière demandée, des milliers de jeunes se retrouvent à contrecœur dans une autre formation. Quel avenir pour eux ?

Salon admission post-bac à Paris, le 6 janvier 2017
Salon admission post-bac à Paris, le 6 janvier 2017 © Maxppp / Maxppp

Malgré les vives critiques et la polémique suscitées par le système d'admission post-bac cet été, des milliers de nouveaux bacheliers se retrouvent aujourd'hui, sans place à l'université ou avec une place dans une filière non souhaitée. Parmi les secteurs les plus touchés, les plus bouchés, celui des STAPS (activités physiques et sportives). Au moins, 10.000 jeunes qui rêvaient d'étudier les sports à la fac, se retrouvent sur le carreau.

► POUR EN SAVOIR PLUS | Admission post-bac : quel avenir pour les "échoués" de la filière STAPS ?

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.