Au-delà de l'intérêt éducatif, littéraire, selon le ministre, apprendre l'arabe permettrait de mener une bataille de la connaissance et connaître la langue, de se passer d'intermédiaires et donc d'interprétations.

Il faut relancer l’enseignement de la langue arabe, a expliqué le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer. Ce sont des sujets qui sont délicats. Il faut développer de l’apprentissage des langues en France. L’arabe est une langue très importante, comme d’autres grandes langues de civilisation comme le chinois ou le russe. Il faut développer ces langues et leur donner du prestige. « L’arabe est, selon le ministre, une très grande langue littéraire et qui doit être apprise et pas seulement par des gens qui sont d’origines maghrébines ou de pays de langues arabes. »

Il évoque une stratégie qualitative vis à vis de la langue arabe. Le ministre souhaite par ailleurs questionner la façon dont s’apprend la langue arabe aujourd’hui, « avec les dérives communautaristes ». Pour lui, l’anglais domine mais d’autres langues peuvent être enseignées en primaire. 

1 min

Apprendre l'arabe à l'école

Par Jade Peychieras
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.