Rencontre avec Héloïse, 17 ans, lauréate du concours général des lycées et des métiers, dans une discipline encore très masculine. La lycéenne s'est vue décerner le deuxième prix "technicien d'usinage" à la Sorbonne.

Les techniciens d’usinage, plus connus sous le nom de tourneurs-fraiseurs, façonnent des pièces métalliques complexes. A l'heure du numérique et des machines de haute précision, leur expertise est aujourd'hui très prisée par l'industrie.
Les techniciens d’usinage, plus connus sous le nom de tourneurs-fraiseurs, façonnent des pièces métalliques complexes. A l'heure du numérique et des machines de haute précision, leur expertise est aujourd'hui très prisée par l'industrie. © AFP / Wladimir Bulgar / Science Photo Library

La cérémonie de remise des prix du concours général des lycées et des métiers s'est déroulée en grande pompe hier après-midi à la Sorbonne.

Chaque année, ce concours récompense les meilleurs élèves ou apprentis dans 49 disciplines.

Héloïse Pede, 17 ans, formée au lycée Gustave Eiffel d'Armentières, décroche le deuxième prix dans sa spécialité professionnelle. Et quelle spécialité !

Pour la remise de son prix, à Paris, Héloïse était entourée de ses parents et de ses professeurs.
Pour la remise de son prix, à Paris, Héloïse était entourée de ses parents et de ses professeurs. © Radio France / Sonia Bourhan

Petite blonde, toute menue dans sa robe, Héloïse surprend quand elle décrit son métier : technicien d'usinage, ce que l'on appelle aussi tourneur-fraiseur.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.