Vous les voyez fleurir sur les trottoirs depuis l'automne dernier. Ils sont verts, jaunes ou orange : des vélos sans bornes, contrairement aux Velib ; et sans places réservées le long des chaussées. Des vélos en libre services que l'on géolocalise et dépose là où l'on veut.

Les vélos sans bornes fleurissent dans les rues de la capitale
Les vélos sans bornes fleurissent dans les rues de la capitale © Getty / Chesnot

Cela s'appelle du "free floating". Ils appartiennent à 4 grands opérateurs : Gobee, Obike, ou encore Mobike, venus de Chine. 

Mais ils agacent certains piétons, et font l'objet de vandalisme. Ils sont loin de faire l'unanimité. La mairie de Paris voudrait encadrer davantage leurs usages... et leurs mauvais usages.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.