À Romainville, en Seine-Saint-Denis, le projet d'aménagement d'un parc divise. Ce nouvel espace vert va empiéter sur une forêt. 650 arbres sont en cours d'abattage. Les opposants ont saisi la justice.

Forêt de Rambouillet : 4,3 ha vont être déboisés
Forêt de Rambouillet : 4,3 ha vont être déboisés © Radio France / Sandy dauphin

Des  érables sycomores, des lianes, des hérissons... À Romainville (en Seine-Saint-Denis) la forêt de la Corniche des forts est un coin de nature sauvage inattendu en pleine banlieue urbanisée, entre la cité Gagarine et de nouveaux immeubles résidentiels en construction. 

Après les vacances de fin d'année, les engins de chantier ont repris leur travail.  Un peu plus de 4 hectares de forêt sont en cours de déboisement pour aménager une île de Loisirs comme l'a baptisée la Région Île-de-France. "650 arbres sont coupés," se désole Julie Lefebvre de l'association Patrimoine environnement de Romainville. Elle fait partie des opposants au projet de parc : " Avant ici, il y a avait des renards, des lézards, des chauves-souris dans les cavités, car nous sommes sur d'anciennes carrières de gypse. C'est une forêt qui a pu se reconstituer parce que le site était fermé au public pendant 50 ans".  La Forêt de la Corniche des forts est en effet une friche verte. Elle a poussé sur l'une des plus grandes carrières de gypse (la base du plâtre) de la région Île-de-France. Depuis la fermeture du site dans les années 70, la nature a repris ses droits. L'accès est interdit au public car le sous-sol est un vrai gruyère. Par endroit, le sol s'est effondré. 

La Région a prévu d'aménager 8 hectares sur les 28 que compte la forêt de Romainville. La moitié sera ouverte au public. L'ouverture de cet espace vert est prévu à la mi-2020. il comprendra une "passerelle écologique" de 120 mètres de long pour observer la nature, une plaine d'éco-pâturage avec des moutons chargés de brouter la Renoué du Japon (une espèce d'herbe invasive qui a colonisé une partie du sous-bois), un parcours sportif, un espace escalade ou encore un poney club.  Pour sécuriser le site, une partie des galeries de l'ancienne carrière va être comblée avec des injections de béton. 

Forêt de Romainville : le projet d'aménagement
Forêt de Romainville : le projet d'aménagement / mairie de Romainville

Un Parc pour les citadins ou le maintien d'une forêt "sauvage" ? 

Lancé en 2000, ce projet de parc a été remodelé plusieurs fois. La dernière mouture est un programme écologique estime Patrick Karam vice-président du conseil régional  d’Île-de-France (LR) en charge de la jeunesse, des sports et des loisirs  : "Nous ne faisons pas comme l'ancienne majorité qui avait prévu une île de loisirs avec un million de visiteurs. Un projet totalement démesuré. C'est important de permettre à des gens de se retrouver au vert, et de venir découvrir la nature. Les habitants de Seine-Saint-Denis en ont bien besoin."   

La Région va planter 7 000 jeunes arbres et promet de sanctuariser les 20 hectares de forêt restants. Mais les opposants n'y croient pas. Pour Francis Redon, président d'Environnement 93, le grignotage de cette forêt ne fait que commencer : "C'est de la poudre aux yeux. On sait très bien que tôt ou tard les promoteurs vont venir s'accaparer tout ça. Surtout ici,  on est à 5 km de Paris, vous voyez la tentation ?".

Maintenir ce poumon vert au milieu d'une banlieue très minéralisée est d'autant plus cruciale avec le réchauffement climatique. Les arbres absorbent le CO2 et rafraîchissent la ville. Début janvier 2019, les défenseurs de la forêt de la Corniche des forts ont déposé un recours devant le tribunal administratif de Montreuil contre l'arrêté municipal de Romainville qui valide le projet de parc.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.