Tout l’été, les 250. 000 adhérents ont pu répondre à un questionnaire en ligne sur l’avenir de leur mouvement.

27 questions, notamment sur les causes des défaites de 2017 ou encore la ligne politique.

Estelle Schmitt est allée à la rencontre de jeunes militants LR de Science Po Paris qui ont répondu à ce questionnaire.

Pour Alexandre, la défaite du parti tient en deux mots : les affaires :

Si François Fillon n'avait pas fraudé, employé son épouse pour un emploi possiblement fictif on aurait pas perdu. Par égoïsme, il a détruit la droite.

Pour refonder le parti, Alexandre a son idée :

Il faut retrouver la fibre populaire de l'UMP, parler à tous les français : les agriculteurs, les chômeurs, les chefs d'entreprises, adopter un programme plus social que celui qu'on a actuellement.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.