Un reportage de Julie Pietri

Lundi soir, un rassemblement était organisé devant l'Hôtel de Ville de Paris en soutien aux mineurs étrangers scolarisés et sans abri. Car aujourd'hui, les places restent insuffisantes et les nouveaux arrivants se retrouvent souvent à la rue. "Une situation indigne dans un pays qui dit protéger les mineurs, quelle que soit leur nationalité" , a dénoncé le Réseau Education sans frontières qui demande à la mairie et la préfecture de se mobiliser pour les loger jusqu'à la fin de leur scolarité. Parmi les dizaines de personnes présentes, des militants, des professeurs qui voient arriver ces élèves le matin dans leurs classes, et des mineurs isolés qui ont connu ou connaissent actuellement cette situation.

"La frontière tue" est-il écrit sur un panneau, posé sur un abri improvisé par des migrants à Calais
"La frontière tue" est-il écrit sur un panneau, posé sur un abri improvisé par des migrants à Calais © MaxPPP /
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.