A 10 jours des élections pour le Parlement européen, le député européen Front national Jean-Marie Le Pen affirme : « il faut voter pour les eurosceptiques (...) car cela poussera la droite modérée à se positionner plus clairement à Bruxelles et Strasbourg » :

__ __ __ _[![Partager](/sites/all/themes/fiplayertheme/img/spacer.png)](/player/embed-share?content=900958 "Intégrer ce player sur mon site")_ __ __ **> Droite et gauche votent pareil au Parlement européen : vrai ou faux ?** ### Vrai, mais seulement si on en reste aux chiffre. Je me base sur les calculs du site internet Vote Watch Europe qui compile les votes et les majorités au Parlement européen : depuis 2009, la droite modérée et la gauche ont voté ensemble sur environ 70% des sujets. Pour être tout à fait précis,**les parlementaires de l’UMP, qui siègent au groupe PPE et les socialistes ont voté de la même façon dans 74% des cas** . On est donc bien dans la fourchette de Jean-Marie Le Pen. ### **Gauche et droite, ce n’est cependant pas bonnet blanc et blanc bonnet au Parlement européen.**
enquête préliminaire sur le patrimoine de jean-marie le pen
enquête préliminaire sur le patrimoine de jean-marie le pen © reuters
Essentiellement car le Parlement européen ne fonctionne pas comme l’Assemblée nationale. **D’abord parce que le Parlement n’a pas à soutenir un gouvernement.** Du coup, on vote en fonction des sujets, et ces derniers sont moins clivants : on ne vote pas des hausses d’impôts ou le mariage homosexuel, on vote pour interdire les OGM ou baisser les frais de téléphone portable à l’étranger. **Ensuite, les parlementaires européens sont constamment obligés de chercher des compromis, car le vote à la proportionnelle fait qu’il n’y a pas de majorité absolue à Strasbourg et Bruxelles.** En France on a perdu l’habitude de ces compromis, mais en Allemagne, c’est presque une seconde nature. Et souvent, droite et gauche tombent d’accord, mais ça ne veut pas dire forcément qu’ils votent main dans la main. **D’ailleurs, le FN mêle souvent ses votes à ces majorités de compromis, comme le montre une étude menée par 2 chercheurs : Yves Bertoncini et Thierry Chopin, directeur des études de la Fondation Robert Schumann :**
Plus d’un tiers de votes communs, c’est beaucoup. Mais on n’en conclut pas pour autant que le FN, l’UMP et le PS c’est bonnet blanc et blanc bonnet. **_> Pour en savoir plus :[ l’étude sur les votes au Parlement européen menée par ](http://www.notre-europe.eu/media/visagesclivagesbertoncini-chopinne-ijdavr2014fr.pdf?pdf=ok)_** [_**Yves Bertoncini et Thierry Chopin**_ ](http://www.notre-europe.eu/media/visagesclivagesbertoncini-chopinne-ijdavr2014fr.pdf?pdf=ok)
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.