la bretagne s’oppose à l'écotaxe poids-lourds
la bretagne s’oppose à l'écotaxe poids-lourds © reuters

Alors qu’une réunion d’urgence est organisée ce midi à Matignon pour aborder le sujet de l’avenir des entreprises bretonnes, la mise en place de l'écotaxe poids lourds au 1er janvier prochain, s’ajoute à la liste des inquiétudes pour le secteur de l’agroalimentaire.

Le 1er janvier prochain sera mise en place l'écotaxe poids lourds. Une écotaxe pour faire payer les poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur les routes nationales.

Que coûtera-t-elle vraiment aux transporteurs ? Et notamment, aux transporteurs bretons ?

Mathilde Josse a posé la question à l'entreprise de transports Jégou à Rennes.

Une réunion d'urgence avec six ministres

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault doit présider aujourd'hui une réunion d'urgence à Matignon sur la crise de l'agroalimentaire en Bretagne. Il sera entouré de pas moins de six ministres.

Il faut dire que la région subit plan social sur plan social depuis quelques semaines. Entre la suppression de près de 900 emplois à l'abattoir Gad de Lampaul-Guimiliau (Finistère) et la liste déjà longue des entreprises agroalimentaires en grande difficulté dans la région. Or l'agroalimentaire, c'est un tiers des emplois bretons.

Une nouvelle journée de mobilisation est prévue dans la journée en marge de cette réunion, à l'appel de "Produit en Bretagne" (300 entreprises et plus de 100.000 salariés) et de l'Association bretonne des entreprises agroalimentaires.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.