Le rêve de la conquête spatiale emprunte des chemins parfois étonnants...

Autoportrait d'un astronaute en orbite
Autoportrait d'un astronaute en orbite © Expedition 32 Crew, International Space Station, NASA

Douze hommes de 20 à 45 ans viennent ainsi de subir, à la Clinique du Spatial à Toulouse, des tests qui permettront peut-être un jour d’augmenter le confort des astronautes en partance pour Mars.

Jusqu'ici, pour simuler les effets provoqués dans l'espace par l'absence de pesanteur, on demandait à des volontaires de rester allongés pendant trois mois, la tête légèrement vers le bas et les pieds relevés.

Désormais, le test consiste à rester allongé dans l'eau...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.