Pour la première fois, un club américain de football vient recruter ses futurs talents...en France. Ce club, c'est le FC Miami City.

Jouer à Miami en amateur, peut-être la chance d'une vie pour ces jeunes footballeurs
Jouer à Miami en amateur, peut-être la chance d'une vie pour ces jeunes footballeurs © Maxppp / McPHOTOs

Toute cette semaine, il a organisé une grande campagne de détection à Épinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis. À la clef pour les jeunes joueurs retenus : une saison de football en Floride.

Impressionnant. Ce jour-là, ils sont plus de 400 jeunes de plus de 18 ans à se presser à l'Académie du football d’Épinay-sur-Seine et à enchaîner les matches de 30 minutes pour tenter de se faire remarquer par l'un des superviseurs du FC Miami, un club pourtant amateur évoluant en troisième division américaine. Mais pour beaucoup, comme Vincent, 18 ans et venu exprès de Toulouse, c'est une oppportunité à ne pas manquer.

C'est bouché pour percer dans le foot en France. Aux États-Unis, c'est un championnat en plein essor, plein de stars y vont !

Pas de contrat pro mais une chance d'être repéré

C'est le rêve de tous qui n'ont pas eu la chance d'être repérés en France. Mais Wagneau Eloi, ancien joueur pro en France et co-fondateur du FC Miami, explique que là-bas, aux États-Unis, il n'y a pas d'âge pour réussir. "Ça doit être l'un des seuls pays où l'on peut accéder à un haut niveau quel que soit l'âge, la seule chose qui compte c'est la performance. Ici, en Europe, passé un certain âge les portes se ferment."

De là à parler de rêve américain ? Les jeunes y croient dur comme fer. Mais Youri Vaisse, manager général du club, tient tout de même à relativiser : "on leur offre le billet d'avion, on les loge et nourrit pendant toute la saison. Par contre, on ne peut pas contracter les joueurs, et on ne peut pas les salarier non plus. En fait notre but, c'est d'aider ces jeunes à grandir. Si on se rend compte qu'ils ont les capacités pour jouer au niveau supérieur, on fera tout pour les aider à accomplir leur rêve."

Et d'ajouter qu'en deux saisons, 12 joueurs passés par le FC Miami ont depuis réussi à décrocher un contrat pro. Mais attention, sur les plus de 600 jeunes vus cette semaine à Epinay, seuls 10 à 15 (grand maximum) se verront proposer un billet pour l'Amérique.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.