Un reportage de Sophie Bécherel

Luc Bourreau directeur commercial des activités drones d'EADS defense Security
Luc Bourreau directeur commercial des activités drones d'EADS defense Security © SC

La guerre au Mali a montré la dépendance de l’armée française vis-à-vis des appareils de surveillance américains et trois industriels ont donc saisi l’occasion du salon du Bourget pour annoncer leur désir de travailler ensemble.

Hier, la compétition avait fait échouer tous les projets avant qu’ils n’arrivent à maturité.

Aujourd’hui, EADS, Dassault et Alitalia appellent les gouvernements européens à lancer un programme de drones de surveillance.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.