Raymond Mis et Gabriel Thiennot : deux noms devenus des symboles de l'erreur judiciaire. Condamnés à 15 ans de travaux forcés pour le meurtre d'un garde-chasse dans l'Indre, en 1946, ils ont toujours clamé leur innocence. 68 ans après les faits, une sixième requête sera examinée cet après-midi par la commission de révision des condamnations pénales…

Un reportage de Corinne Audouin

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.