Le texte projette d'obliger les sites internets administratisf a indiquer leur niveau d'accessibilité , sous peine de sanctions financières.

Hélène Chevallier a rencontré Pascal Ovel, non-voyant qui travaille au centre d'études technologiques pour les aveugles et mal-voyants de l'association Valentin Hauy.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.