Alors que démarrent ce lundi à Paris les défilés de haute-couture pour la saison Printemps-Eté 2019, les collectionneurs et les modeuses du monde entier se sont donnés rendez-vous avenue de Matignon pour un événement très spécial : la mise en vente de la collection de vêtements Yves Saint-Laurent de Catherine Deneuve.

Yves Saint Laurent s'entretient avec l'actrice Catherine Deneuve le 31 janvier 1970 à Paris lors de la présentation de sa nouvelle collection.
Yves Saint Laurent s'entretient avec l'actrice Catherine Deneuve le 31 janvier 1970 à Paris lors de la présentation de sa nouvelle collection. © AFP / UPI-AFP ARCHIVES

Un épais catalogue déjà en rupture de stock détaille l’ensemble des pièces mises à la vente. Des smokings, des robes, des tailleurs, des manteaux, trois cents pièces de haute-couture, étiquetées, numérotées et exposées jusqu’au 24 janvier dans les grands salons de la prestigieuse maison Christie’s. Catherine Deneuve, qui conservait jusqu’à présent ces vêtements dans sa maison de Normandie, a décidé de s’en défaire. Une collection très rare et très complète, qui documente à la fois une période et une amitié de près de quarante ans.

“C’est une salle qu’on a voulu comme un vestiaire de rêve, avec un classement par thèmes et par couleurs”. Dominique Deroche, ancienne directrice de communication de la maison Yves Saint Laurent.
“C’est une salle qu’on a voulu comme un vestiaire de rêve, avec un classement par thèmes et par couleurs”. Dominique Deroche, ancienne directrice de communication de la maison Yves Saint Laurent. © Radio France / Corinne Pelissier

De mode et d'amitié 

C'est en 1965, alors qu’elle s’apprête à rencontrer la reine d’Angleterre, que Catherine Deneuve pousse pour la première fois la porte des ateliers de la maison de couture que vient de fonder Yves saint Laurent. Elle a repéré dans le magazine Vogue une robe blanche en crêpe avec des broderies, issue de sa précédente collection, et souhaiterait qu’il la reproduise pour elle. Dès lors ils ne se quitteront plus. Dominique Deroche, directrice de la communication de l’époque se souvient : 

“Catherine Deneuve était de tous les défilés. Elle était très proche de Monsieur Saint Laurent et l’a accompagné dans tous les grands moments de sa vie. Dans cette pièce vous retrouvez par exemple le tailleur qu’elle portait pour un dîner organisé par François Mitterrand à l’Elysée. C’est une salle qu’on a voulu comme un vestiaire pour que les visiteurs comprennent ses choix très sûrs et très éclectiques. Voyez comme tout est beau ensemble, comme tout fonctionne !” 

Devenue aujourd‘hui consultante, Dominique Deroche est en quelque sorte la mémoire vivante de toute une époque documentée ici. Chacun des modèles présentés à la vente a été mis en valeur par ses soins dans l’une des huit grandes pièces qui accueillent l’exposition, à la manière d’un musée éphémère. 

La collection est scénarisée comme dans un musée car elle documente aussi une époque. Vous retrouvez à travers ces pièces tout le vocabulaire d’Yves Saint Laurent” explique Olivier Châtenet
La collection est scénarisée comme dans un musée car elle documente aussi une époque. Vous retrouvez à travers ces pièces tout le vocabulaire d’Yves Saint Laurent” explique Olivier Châtenet © Radio France / Corinne Pelisser

Une vente qui restera dans les annales 

Parmi ces pièces d’exception, une superbe robe courte à frange brodée de perles, que le couturier avait dessinée en 1969 et que Catherine Deneuve a porté la même année, pour rencontrer Alfred Hitchcock.

Un peu plus loin, une robe du soir drapée de panne de velours en lamé or. Une pièce taillée pour Hollywood et les Oscars. C’était à Los Angeles en 2000 : Catherine Deneuve, divine, au bras de Régis Wargnier nommé pour son film “Est-Ouest” dans la catégorie du meilleur film étranger.

Lot numéro 111 - Une robe du soir drapée de panne de velours lamé or portée par Catherine Deneuve lors de la cérémonie des Oscars en 2000. Estimée entre 2 00
Lot numéro 111 - Une robe du soir drapée de panne de velours lamé or portée par Catherine Deneuve lors de la cérémonie des Oscars en 2000. Estimée entre 2 00 © Radio France / Corinne Pelissier

Prix estimé de ces deux robes, entre 2 000 et 5 000 euros. Appréciations étonnamment basses pour des vêtements de haute-couture mais destinées à mobiliser un public que la commissaire Camille de Foresta espère composé de connaisseurs, mais pas que.

Ces deux pièces-là bien évidement font partie des plus convoitées et seront sans doute vendues à un collectionneur ou à un grand musée. Mais nous proposons aussi en ligne des vêtements et des accessoires beaucoup plus abordables, pour que chacun puisse repartir avec un morceau de la légende de ces deux grandes icônes. Les visiteurs pourront même essayer certaines pièces”.

La maison Christie’s qui avait déjà organisé il y a 10 ans la collection d’art de Pierre Berger et Yves Saint Laurent, la fameuse vente du siècle, espère aujourd’hui renouveler le même exploit de fréquentation et de record de vente. La plupart des pièces à l’époque s’étaient arrachées à quatre fois leur estimation pour un total de 27,5 millions d’euros.

Catherine Deneuve – Yves Saint Laurent “De mode et d’amitié”. Exposition jusqu’au 23 janvier de 10h à 18h et le 24 janvier de 10h à 12h. Vente aux enchères le 24 janvier à 14h30 et en ligne du 23 au 30 janvier sur le site www.christies.com

Jusqu'au 24 janvier, les visiteurs pourront même essayer certaines pièces, créées sur mesures pour Catherine Deneuve par Yves Saint Laurent
Jusqu'au 24 janvier, les visiteurs pourront même essayer certaines pièces, créées sur mesures pour Catherine Deneuve par Yves Saint Laurent © Radio France / Corinne Pelissier
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.