Le gouvernement lance un appel à projet pour développer ce modèle d'hébergement citoyen et gratuit et accueillir 1000 réfugiés supplémentaires.

Arrivée de réfugiés Syriens, Irakiens et Érythréens en Charente-Maritime
Arrivée de réfugiés Syriens, Irakiens et Érythréens en Charente-Maritime © Maxppp / Ronan Chérel

Des bénévoles seuls dans leur coin, ou des associations, avaient tenté de mettre en relation réfugiés et ces bonnes volontés.

Le gouvernement souhaite débloquer des fonds aux associations qui tiennent depuis un an grâce à des dons... jusqu'à 1.500 euros versés par l'Etat par réfugié et par an.

Les familles elles ne perçoivent pas d'argent. Singa reçoit une cinquantaine de propositions d’hébergement chaque mois.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.