Que faire des déchets de toutes sortes laissés par le passage de l’ouragan Irma ?

Une montagne de détritus qui dégagent des odeurs et qui posent des questions de salubrité. C'est la prochaine tâche à laquelle les autorités commencent à s'atteler.

A Marigot, le stade de Sandy Ground est transformé en site temporaire de regroupement de déchets. Une noria de petits camions-bennes s’y succèdent pour décharger leur contenu très divers : la ferraille, les tôles, les meubles, de l’électroménager hors d’usage parfois. Le balai est incessant depuis une semaine.

Guillaume Xavier est chef du pôle risque et installation classée, pour la protection de l’environnement à la D.E.A.L de Guadeloupe :

On a du mal à évaluer le volume de déchets puisqu'on ne sait pas ce qu'il y a dans les maisons. Pour l'instant, on traite ce qui était dans les ravines, sur les routes. Les poubelles sont collectées à part car il y a un risque d"épidémie.

Le bois se recycle, le béton aussi, en remblai, la ferraille trouvera preneur. Le chantier des déchets est aussi colossal que compliqué : l’île est petite, il n’y a qu’une route vers la décharge qui permet le traitement de ces carcasses.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.