"Bureaucrazy" est le nom d’une application pour aider les migrants à affronter les arcanes de l’administration allemande. Rencontre avec les initiateurs du projet.

Omar AlshafaiI présente "Bureaucrazy", une application mobile qu'il a développée avec d'autres réfugiés syriens pour les guider dans les méandres administratifs allemands.
Omar AlshafaiI présente "Bureaucrazy", une application mobile qu'il a développée avec d'autres réfugiés syriens pour les guider dans les méandres administratifs allemands. © AFP / TOBIAS SCHWARZ

"Je pense que tous les "like" sur notre page Facebook sont des messages de haine contre la bureaucratie à travers le monde ! Au XXIe siècle, on doit encore faire la queue pendant cinq heures pour obtenir un document. Il faut faire quelque chose."

Nous sommes à Berlin, et ce propos est celui d'un des réfugiés syriens qui ont créé  "Bureaucrazy". Cette  application a vocation à aider les migrants à affronter les arcanes de l’administration allemande.

Casse-tête

Omar, Munzer et leurs amis Syriens ont tous vécu le même casse-tête depuis leur arrivée en Allemagne. Ballotés d’une administration à l’autre, incapables de s’exprimer correctement en allemand, beaucoup de réfugiés se retrouvent démunis face à la complexité de la bureaucratie allemande, et ses termes administratifs à s’arracher les cheveux.

Le pire souvenir, c’est le mot « Polizei melde Bescheinigung ». On ne savait pas quoi en faire. On a posé la question à plein de gens, et personne n’était capable de nous l’expliquer. On s’est dit que ça devait avoir un rapport avec la police, alors on s’est rendus au commissariat, mais là on nous a dit qu’il fallait voir avec l’administration.

C’est ici, dans l’open space d’un incubateur de start-up à Berlin, qu’est né le projet "Bureaucrazy". Les six jeunes Syriens, inscrit dans un cours d’informatique pour réfugiés, ont eu l’occasion de créer leur propre appli avec l’aide d’Anne Kjaer Richert. Elle est cofondatrice de cette école baptisée ReDi, qui entend former les réfugiés à la programmation.

Le premier jour, nous avons fait un atelier où les étudiants devaient dire quels problèmes ils rencontraient dans la vie quotidienne, et quel outil digital – une appli ou un site – ils pourraient imaginer pour répondre à ces besoins. Ensuite nous sommes passés au prototype papier – à quoi pourrait ressembler l’appli : quelles boutons, quelles fonctionnalités… Tout cela leur a donné un objectif commun et une motivation pour apprendre ensuite à programmer.

Quels documents faut-il pour ouvrir un compte en banque ? Où doit-il se rendre pour accomplir telle ou telle formalité ? L’appli proposera des plans détaillés des différentes administrations, et des documents traduits en arabe et en anglais explique Omar.

Nous ne sommes pas contre la bureaucratie. Notre but, c’est seulement de rendre les choses plus simples pour les réfugiés et tous ceux qui arrivent en Allemagne.

Le lancement est prévu en janvier, et d’ici là, les créateurs de "Bureaucrazy" espèrent que les services publics allemands se montreront coopératifs, pour les aider à rendre le service aussi performant que possible !

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.