La soirée de remise des Oscars dimanche prochain marquera la fin et l'apothéose d'une saison de trophées récompensant les films de l'année dernière.

Trophées des Oscars
Trophées des Oscars © Maxppp / PAUL BUCK

J'ai aimé chaque minute de cette aventure avec le film mais les Golden Globes ont sans doute été le moment le plus fort, peut-être pas le dernier! Mais l'un des plus forts, c'est sûr.

Non vous ne rêvez pas, nous sommes à Los Angeles et vous venez d’entendre Isabelle Huppert qui répond en anglais à un journaliste du Hollywood Reporter. Nommée aux Oscars dimanche prochain pour son rôle dans Elle, l’actrice française se prête au jeu des interviews en anglais, des projections et des séances de Questions/réponses : étapes indispensables dans la campagne des Oscars. Elle a d’ores et déjà gagné un Golden Globe pour son rôle mais aussi avant cela une myriade de prix dont il est difficile de distinguer l’importance. Hollywood adore décerner des prix. C'est ce qu'on appelle là-bas la "Awards Season", la saison des récompenses. Un reportage sur les tapis rouges de Loïc Pialat.

L'avantage de Los Angeles, c'est que le soleil brille toute l'année. Pas de problème pour dérouler un tapis rouge début janvier quand la presse étrangère d'Hollywood remet ses récompenses, les Golden Globes. Isabelle Huppert ne le sait pas encore mais elle va décrocher le prix de la meilleure actrice pour ELLE.

Des Golden Globes jusqu'aux Oscars, il y a en moyenne une remise de prix par semaine. Chaque association de critiques a la sienne, chaque syndicat aussi. Producteurs, scénaristes, réalisateurs et bien sûr acteurs, les SAG Awards. Stars oblige, c'est l'un des tapis rouge les plus courus de la saison.

Dans cette cérémonie, on est nommé par ses pairs, les acteurs et à mon avis, il n'y a pas de plus grand honneur que d'être reconnu par ceux avec qui on travaille.

Et la saison des récompenses ne s'arrête pas aux cérémonies. Interviews à la chaîne, dîners, questions réponses après les projection. Pour les nommés, l'exposition est maximale. Pablo Larrain, le réalisateur de Jackie et Neruda, s'en réjouit.

Avec ce type d'événements de ce type, plus de gens s'intéressent à votre film

Les producteurs l'ont bien compris. Les récompenses peuvent rapporter gros. Dans son émission de radio The Awards Show Show, John Horn commente chaque semaine ce qui est devenu un business.

Les organisateurs d'une cérémonie peuvent vendre les droits de retransmission à une chaîne de télévision. Tout le monde gagne de l'argent avec ce système. Personne ne fait ça seulement pour l'amour du cinéma. Le problème, c'est qu'il y a tellement de récompenses que ça devient compliqué d'arbitrer entre celles qui comptent et celles qui ne comptent pas.

Même les mauvais films ont le droit à leur Award Show : les Razzies, la veille des Oscars.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.