Une journée de promotion importée des Etats-Unis qui a visiblement de plus en plus d'adeptes.

Les articles de mode et high tech seraient en tête des intentions d'achats selon un sondage médiamétrie pour la FEVAD, la fédération du e-commerce et de la vente à distance. C'est un peu comme la première mi-temps des achats Noël et elle s'étale car si la grosse journée de promotions, c'est demain vendredi, les commerçants ont dégainé leur rabais dès lundi. L'enjeu commercial est bien là.

Et c'est bien en ligne, que tout se joue. Le black friday s'est d'abord imposé sur Internet. François Momboisse, est le président de la fédération du e-commerce et de la vente à distance.

C'est Amazon qui a commencé, année après année à faire des promotions sur le Black Friday, et les concurrents ont suivi, car les clients comparent les différents sites.

Amazon, donc, mais aussi Priceminister, Cdiscount qui s'attend à plus de 6 millions de visites sur la seule journée de demain tous les sites affichent leur rabais et c'est à celui qui frappera le plus fort. Cyril Andrino, dirige Brandalley, un site d'articles de mode pour lequel le black friday représente la plus grosse journée de l'année en terme de chiffre d'affaires cette année, compagnie aérienne, hôtellerie, grande distribution s'y mettent aussi. Gare aux arnaques toutefois. 

Pour que le black friday ne se transforme pas en vendredi noir le gouvernement a publié sur internet une liste de recommandations.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.