Selon une étude IPSOS qui sera dévoilée aujourd'hui, 91% des jeunes diplômes estiment qu'avoir un emploi stimulant est une condition essentielle au bonheur.

En revanche, 60% des diplomés vivant en banlieue ou en zone rurale considèrent que l'ascenseur social ne fonctionne pas.  Pour la majorité d'entre-eux, le plus grand frein à l'accès à l'emploi est l'absence totale de réseau.

Né au Sénégal, Mansour a grandi à Dax dans les Landes. Famille modeste, études brillantes. Un master de management en poche, il monte à Paris pour trouver un job. Mais il lui manque un ingrédient essentiel : le réseau. Même problème pour Hélèn, Normande, diplômée en journalisme, elle a grandi dans une commune de 50 habitants près d'Evreux. 

Hélène comme Mansour sont accompagnés par l'association NQT : "Nos quartiers ont du talent", qui apporte une aide ciblée à la recherche d'emploi, et surtout un système de parrainage qui compense l'absence de réseau. 10 000 parrains bénévoles travaillent avec NQT. Des cadres, des dirigeants d'entreprises qui parfois ouvrent leur carnet d'adresse à leur filleul. Depuis 11 ans l'association a accompagné 38 mille jeunes. 70 % d'entre eux ont trouvé un emploi a hauteur de leur qualification.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.