Chaque année, 250.000 couples se séparent et 315.000 enfants sont concernés.

Près d'un an après son entrée en vigueur, le divorce sans juge fait toujours débat. Dans un avis rendu public hier, le Conseil Économique Social et Environnemental s'inquiète des conséquences sur les enfants.  Le CESE regrette que cette réforme soit passée sans étude d'impact préalable. Voué a désengorger les tribunaux, ce nouveau divorce est plus simple. Mais ce n'est pas toujours dans l’intérêt de l'enfant.

Le Conseil Economique et Social préconise la création d'un plan de coparentalité... Un document juridique réfléchi et signé au moment de la séparation par les parents qu'ils soient mariés, pacsés ou en union libre.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.