Un reportage signé Séverin Graveleau

Les bénévoles accueillent et accompagnent les bénéficiaires deux fois par semaine
Les bénévoles accueillent et accompagnent les bénéficiaires deux fois par semaine © Radio France/Mathilde Dehimi

Faire du bénévolat serait bon pour le cœur : ce n'est pas une blague, mais le résultat d'une étude menée par des chercheurs canadiens auprès de jeunes bénévoles*.

On savait jusqu'alors que venir en aide à son prochain était un facteur de bien-être personnel et d'intégration sociale ; ces chercheurs de l'université de Vancouver viennent de montrer que bénévolat et bonne santé physique étaient liés.

*Etude publiée lundi 25 février dans le Journal of the American Medical Association

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.