Un reportage signé Franck Cognard

C'est un procès rarissime qui s'ouvre devant la Cour d'assises de Paris aujourd'hui : celui de quatre militaires français, accusés du meurtre d'un civil ivoirien, en 2005.

Ces militaires appartenaient à la Force Licorne, chargée de faire respecter les accords de paix, après une guerre civile entre le nord et le sud du pays.

Sur ordre, un sous-officier avait exécuté, en l'étouffant, cet Ivoirien présenté comme un coupeur de route qui terrorisait la population locale.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.