La crèche Baby-Loup de Chanteloup les Vignes
La crèche Baby-Loup de Chanteloup les Vignes © MaxPPP/Le Parisien /Marie d'Ornellas

5 ans après le renvoi d'une salariée voilée, la crèche Baby Loup de Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, est dans l’attente de la décision de la Cour d'Appel de Paris qui a été rendue ce matin.

Il s’agissait de savoir si ce licenciement était, ou non, discriminatoire.

Cette crèche privée évoque un principe de laïcité inscrit depuis toujours dans son règlement intérieur.

Sauf que le Code du travail stipule qu’on ne peut pas licencier dans le privé pour un motif religieux.

Après des années de procédure judiciaire, nous nous sommes rendus dans la crèche Baby Loup.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.